Centre de Danses

Ten'Dances

Newsletter







Identification



Les danses

Les danses standards

La Valse Anglaise :

A l'origine, cette danse s'appelait Boston, elle obtint un énorme succès à la fin du siècle dernier. Ce qui était nouveau, c'est que l'on ne sautait plus en dansant, mais on glissait sur le parquet. Les codifications faites par la Société Royale de Danse en Angleterre, dans les années 20 l'ont modifiée, d'où son appellation d'anglaise. Les anglais modestement, l'appellent tout simplement « Waltz ». Ils ignorent superbement la musette.

 

Le Tango :

En Argentine, le tango est connu depuis le XVIIième siècle. A l'origine, danse des mauvais garçons et des prostituées, il est sorti des bas quartiers pour conquérir de manière étonnante, les plus beaux salons d'Europe. Le vrai Tango argentin est sévère, ardent, puissamment sobre aux pas serrés. Les danseurs sont animés par une passion intérieure qui charge d'expression leurs moindres gestes. La codification, toujours par les Anglais, de cette danse, l'a profondément changée, et l'a curieusement classée dans les danses standards, en dehors des latino-américaines !

La Valse Viennoise :

Grâce à un compositeur autrichien, grand spécialiste de la Valse, Johann Strauss fils, qui avec son orchestre visita les principales villes d'Europe, ce fut le couronnement de la Valse de style dite « Valse Viennoise ». Cette danse, géniale dans sa simplicité et le nombre limité de figures, est certainement celle qui suscite le plus fort engouement populaire. En compétition, c'est l'une des plus fatigantes et sa durée ne doit pas excéder 1'30.

Le Slow-Fox :

Cette danse est apparue en France en 1917, et comme beaucoup de danses, elle est née parmi la population noire de New-York, influencée par le négro-spiritual, le one-step et le ragtime. Au fil des années, reprise par la population blanche, elle se transforma, évolua, et dans les années 20, elle était loin de ses origines américaines, codifiée et structurée par les Anglais.

Le Quik-step :

Cette danse est une création typiquement anglaise, native de Londres. Actuellement, en France, on ne la voit que dans des compétitions, et compte tenu des déplacements énormes qu'elle demande, il est exclu de la pratiquer dans un dancing. Toutefois, cette danse est très spectaculaire, elle remporte un vif succès et de nombreuses personnes désirent la danser.

 

Les danses latino-américaines

 

La Samba :

D'origine brésilienne, la samba est pratiquée dans tout le continent sud-américain. C'est une danse joyeuse, exubérante, au rythme bondissant.

Le Cha-cha :

Son ancêtre est le mambo, originaire de Cuba en 1954. Il est rapidement devenu populaire en Europe dès 1956. Danse gaie et insouciante, avec des temps très marqués par la musique, elle est considérée comme une des plus faciles. Les partenaires jouent l'un avec l'autre. Elle se veut le reflet de l'amitié, de l'amusement.

La Rumba :

C'est la plus ancienne des danses latino-américaines. Au départ, mimant la parade nuptiale des oiseaux, elle est devenue au fil du temps l'imitation de comportement humain. Aujourd'hui, la partenaire, au rythme sensuel de la musique séduit l'homme. Une Rumba, c'est un petit clip que l'on pourrait intituler « cours après moi que je t'attrape ! ».

Le Paso-doble :

Il fait partie du folklore espagnol. Danse vive, fougueuse, altière, aux attitudes provocantes. Elle trouve son inspiration dans les corridas. La cape, la danseuse, virevolte, tenue mais libre, par le torero, le danseur.

Le Jive :

Son origine remonte à la dernière Guerre Mondiale, quand les « boys » américains mirent le pied sur le sol de la vieille Angleterre. C'est une danse qui évoque la joie, la liberté.

 

Centre de Danses

Ten'Dances

11 rue de la Frébardière

35000 Rennes

Tél. : 02 23 20 76 11 ou 06 22 28 17 32

e-mail : contact@ten-dances.com